LE STUDIO VIRTUEL D'ULIANA - ÉTÉ 2020

est présentement en cours jusqu'au 16 août.

Contactez-moi si vous voulez vous joindre au groupe!

5 ateliers de technique

90 min.

 

Ateliers personnalisés avec Uliana Drugova 

Places limitées!

OUVERT À  10 VIOLONISTES

  • programme technique adapté à nos besoins

  • concept d'intonation

  • coordination et proprioception

  • techniques de mémorisation et de lecture à vue

6 grandes rencontres

90 min.

 

ateliers interactifs avec des coachs dynamiques et spécialisés.

OUVERT AUX CORDISTES DE TOUS LES NIVEAUX

  • ​santé du musicien
  • pulsation rythmique
  • élaboration d'un objectif avec un coach PNL
  • le rôle du cordiste au sein de l'orchestre
  • cours de maître instrumental 
Uliana Drugova, D. Mus

Professeure de violon, chargée de cours - Université de Montréal

Professeure de violon et de musique de chambre au collégial - École de musique Vincent d'Indy

Conseillère pédagogique, secteur violon, tous niveaux – École des Jeunes de l’Université de Montréal

L'ENSEIGNEMENT, CE QUE J'EN PENSE?

Formons-nous la prochaine élite de musiciens ou des êtres humains qui aspirent à devenir meilleurs à travers l’apprentissage de la musique ? 

 

Au XXIème siècle, la question se pose. 

 

Dans un monde musical où les frontières tombent, où l’innovation au sens large s’impose et intimide une tradition que je me fais l’honneur de respecter, cette question, je me la pose quotidiennement dans mon local d’enseignement. 

 

Cet enjeu avait d’ailleurs motivé mon travail de recherche de doctorat qui porte sur la tradition des écoles de violon. Si vous êtes violoniste,  vous vous êtes déjà certainement retrouvés en  master class à entendre une phrase telle que :

« Remarquez ici la tenue d’archet de l’école franco-belge! » 

Suite à un long voyage de recherche à Paris, j’ai continué à me questionner. Existe-t-il encore des retombées directes de ces grandes écoles sur le jeu des violonistes d’aujourd’hui ? Et qu’en est-il de l’école nord-américaine de Galamian dont nous sommes issus? Lors d’un colloque en Italie en 2012, j’ai constaté que la question était bel et bien d’actualité. Je vous invite à lire ma réflexion sur le sujet ici.

Revenons à mes étudiants… Ma tâche de chargée de cours à la Faculté de musique de l’Université de Montréal me fait réfléchir à l’ensemble de leur carrière. Quels seront leurs ancrages pour motiver toute une vie de musicien à venir ? Quels (innombrables) outils leur seront essentiels pour bâtir une carrière viable ? Jouer « comme un dieu »  est aujourd’hui plus que jamais essentiel et en même temps, insuffisant. 

 

Quant à mes jeunes du collégial, je les remercie de leur spontanéité milléniale qui me met au défi de rendre l’Abstrait le plus concret possible et ce, le plus instantanément possible! Ils sont les premiers à vouloir garder la musique dans leur vie, mais de façon nouvelle : on ne fait que réinventer le cadre !

 

Et le prof en moi dans tout ça ? J’ai la chance d’avoir des collègues qui ont soif de connaissances et de partage. Teintée par une expérience à tous les niveaux, ma réflexion tourne autour du thème clé de la collaboration. L'humble collaboration entre institutions, professeurs et étudiants qui forment l’écosystème pédagogique québécois.  Cette même collaboration qui permet à la fois d’inscrire nos étudiants sur la scène de demain et d'ancrer la culture dans leurs gènes de citoyen. N’est-ce pas à travers cette collaboration que le réel leadership d’un professeur se dévoile?

 

Tout cela étant dit, l’enseignement pour moi c’est avant tout le partage de l’instant présent.

C’est le début de tout ce qui suit.

  • Facebook - Black Circle

© 2019 Uliana Drugova

crédit photo: Sergio Veranes Studio